Tout le monde debout

Un film français ? quoi on me dit qu’en plus c’est une comédie « romantique » et écrit par et avec Frank Dubosc, le même que celui qui fait Camping ? Oula, va falloir du courage.

Qui y’a dedans :

  • Frank Dubosc est Jocelyn, un espèce de Casanova à deux francs (si si ça fait moins que deux euros) qui va draguer en fauteuil roulant.
  • Alexandra Lamy est la fille vraiment handicapée, qui apporte de la fraîcheur et de la légèreté sur sa condition, oui on peut être en fauteuil et aller bien !
  • Gérard Darmon joue le pote gay du « héros », avec un perso totalement stéréotypé qui donnera des conseils au « héros »

Les plus :

  • Les acteurs sont bons (même Dubosc)
  • L’intrigue est légère et pourtant fait réfléchir à quelques sujets (accessibilités, handicap, lacher prise)
  • La Porsche rouge avec laquelle le personnage principal transporte son fauteuil est magnifique !

Les moins:

  • C’est au final un peu creu dans l’histoire, peu de rebondissement
  • Certains sujets délicats sont abordés de façon pas toujours entière
  • On en vient à apprécier un film français.

En résumé :
Un Don Juan qui frole la 50aine drague la voisine de l’appartement de sa mère qui vient de mourir (la mère pas la voisine sinon le film serait vraiment chelou). A cause d’un malentendu elle va le prendre pour un handicapé moteur en fauteuil, et va lui présenter sa grande soeur, elle aussi fan du professeur Xavier. Il va en tomber amoureux petit à petit tout en étant coincé dans ce mensonge de son faux handicap.

Faut il aller le voir :
Oui, ça passe bien, c’est gentil, pleins de bons sentiments, le genre de film à voir quand on a le moral un peu bas et qui arrive à faire sourire même le gars  le plus grognon du monde.

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *