The Villainess

Le cinéma coréen a ce trait particulier qui fait qu’on aime ou qu’on déteste mais qui ne laisse pas indifférent. Et quand les coréens font dans le film d’action, on peut dire que ça déménage. Alors avec ce film qui rappelle quelque peu « Nikita » mais arrangé comme un bibimbap, on frôle le chef d’oeuvre.

Aller, en avant pour la bande annonce qui déchire :

Qui y’a dedans :

Plein des coréens avec des noms en trois parties :

  • Ok-Bin Kim est l’héroïne survoltée qui peut buter tout ce qui passe à porté d’elle.
  • Bang Sun Jung, est le futur mari de l’héroïne qui travaille dans la même agence gouvernementale et est chargé de la surveiller
  • Kim Seo-Hyung est la chef de cette faction d’agents gouvernementaux.

Les plus :

  • Le scénario est prenant à défaut d’être original et il a cette touche typiquement coréenne du « personne n’est immortel ».
  • Les scènes d’actions sont dignes d’un jeu vidéo au niveau de l’image à la première personne, dans l’ensemble toutes les scènes d’actions sont absolument magnifiques
  • le final n’est pas attendu du tout (ha ces coréens) et ne déçoit pas !

Les moins:

  • Les scènes d’actions prennent un grand pas sur le scénario
  • la musique n’est que peu présente.
  • Vers la fin l’intrigue devient complexe en terme de noms et visages à retenir.

En résumé :
Une fille défonce tout un gang toute seule puis est recrutée par une agence gouvernementale pour devenir un agent chargé d’assassinat. elle va se rendre compte que sa vie n’est que mensonges même une fois sortie de cette agence.

Faut il aller le voir :
OUI, c’est énergique, ça pète de partout, ça ne s’arrête jamais, c’est terrible ! par contre c’est d’une violence assez prononcée, le sang et les membres volent assez facilement !

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *