Problemos

Alors, voici une bouse mais alors une bouse, spectaculaire. Du très grand cinéma français comme on aimerait en voir encore moins souvent, le genre de film qui donne envie de dire « Mais pourquoi on-t-il fait ce film ? »

On regarde la bande annonce, histoire qu’elle dépasse les 300 vues :

Qui y’a dedans :

  • Eric Judor, et le « héros » de ce « film », il incarne un parisien qui se retrouve dans un camp de hippyes bobos bienveillant emprunts de spiritualités.
  • Blanche Gardin, est gaya une hippye complètement déchirée qui a un enfant qu’elle appelle « l’enfant » afin de ne pas le gendrer contre sa volonté par exemple …
  • D’autres personnes mais honnêtement vu que nous n’allez pas regarder le film ça ne sert à rien de les citer.

Les plus :

  • Les paysages sont jolis
  • très jolis
  • vraiment sympa

Les moins:

  • Le scénario est naze de chez naze
  • C’est surjoué du début à la fin
  • L’humour est de type gros lourd beauf, presque aussi drôle que les pub EDF avec Eric Judor.

En résumé :
Un couple de bobos débarque dans un camp de hyppies quand une pandémie détruit l’humanité. Ils vont tenter de reconstruire le monde en commençant par leur communauté. Ça va être un échec critique.

Faut il aller le voir :
Non, définitivement non, gagnez du temps de vie, ne le regardez pas.

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *